La Fédération de la Maille et de la Lingerie
0%
Inscriptions

Le magasin L’Eclaireur, entre théâtralisation et "no merchandising"

15/02/2018
L'Eclaireur
L’espace de la rue de Sévigné, au cœur du Marais, est une œuvre d’art en lui-même, conjointement créée avec l’artiste belge Arne Quinze. Une antichambre lumineuse sert d’écrin à une collection de parfums de niche, invitant les visiteurs à laisser les sons et distractions de la rue derrière eux, tout en exaltant leurs sens. En pénétrant la pièce principale, les visiteurs découvrent un environnement unique : deux tonnes de planches de bois s’érigent en une architecture complexe et organique, et 147 écrans offrent autant de surprises.

Dissimulées derrière des murs mobiles, brouillant les lignes entre illusion et réalité, les collections homme et femme apparaissent et disparaissent à la demande des clients. Le magasin met les produits en scène de manière spectaculaire en créant une expérience client inoubliable et surprenante. 

Les vendeurs se transforment en guides pour vous orienter dans ce labyrinthe de marques les plus trendy et exclusives. Le concept est d’autant plus intéressant qu’une grande partie de la collection de prêt-à-porter est cachée dans les dressings géants et est seulement montrée à la demande.  D’un côté, on observe une hyper théâtralisation de ce lieu de vente confidentiel, de l’autre, les produits n’ont pas besoin d’être exposés dans leur totalité… Le mix parfait entre la théâtralisation de l’offre et l’anti-merchandising  qui fonctionne à merveille et nourrit les émotions et l’imaginaire des consommateurs.

Source : www.leclaireur.com 
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.