La Fédération de la Maille et de la Lingerie
0%

L’avenir des soldes

23/03/2018
@Charles Deluvio
Les soldes ne font plus recette ! Concurrencées par les ventes privées, les promotions exceptionnelles types "Black Friday" et les températures trop clémentes, il faut renforcer leur impact. D’ailleurs, les soldes d’hiver 2018 n’échappent pas à la morosité ambiante des commerçants. Selon les premières constatations, le panier moyen de cette session est inférieur à celui de 2017, alors que le taux de remise est équivalent.

Tout le monde s’accorde donc à dire qu’il faut revoir le principe des soldes. C’est pourquoi le ministre de l’Economie et des Finances a confié à la Commission de Concertation du Commerce (3C) l’organisation d’une concertation pour réfléchir sur de nouvelles modalités. Le rapport de cette commission a été rendu début janvier et a fait plusieurs constats. D’un côté, les professionnels du commerce sont d’accord sur la réduction de la durée des soldes à quatre semaines. De l’autre, ils ne parviennent pas à un consensus concernant la date de démarrage : les petits commerçants souhaitant les placer en fin de saison, quand les grandes enseignes veulent les faire coïncider avec les fêtes. Par conséquent, la secrétaire d’Etat à l’Economie a annoncé que les dates seraient maintenues : 2èmemercredi du mois de janvier et 4èmemercredi du mois de juin.

Ces nouveautés seront présentées à l’occasion du projet de loi Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE) du printemps 2018. Elles entreront donc en vigueur pour les soldes de l’année 2019. Le ministre de l’Economie a ajouté qu’il n’excluait pas la création d’une nouvelle opération commerciale nationale permettant des promotions pendant deux ou trois jours.
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.