La Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire
0%
31/01/2019

Investissements Indiens en Ethiopie

Ethiopie
L'Ethiopie fait, sans aucun doute, des envieux. Après Raymond, Arvind, Best Corporation, SCM Garments et Jay Jay Mills, c'est au tour de KPR Mill, tous des industries textiles indiens, à venir investir en Ethiopie, a annoncé lundi l'entreprise. Et les Indiens ne sont pas les seuls ! Rappelons qu'en octobre dernier, c'était l'italien Calzedonia qui s'y installait. 

Pourquoi cet attrait de l'industrie textile indienne, s'interroge Business Standard ? Tout simplement car la filière du Made-in-India a des difficultés à concurrencer le Bangladesh, le Cambodge et d'autres places montantes du textile. L'Afrique -et, singulièrement, l'Ethiopie- pourrait lui apporter un nouveau souffle dans sa croissance, estiment ces groupes indiens. KPR investit $ 5 millions et produirait 10 millions de vêtements par an, tandis que Raymond avait mis € 16 millions pour une capacité de fabrication de 2 millions de pièces ou Best Corporation € 3,7 millions dans sa première phase. 

L'Ethiopie fournit des ateliers prêts à l'utilisation, une fiscalité réduite, des subventions à la formation et un accès sans droits de douane aux marchés européens, américains et chinois ; l'Inde a du mal à négocier des accords de libre-échange tous azimuts. Le foncier et la possibilité de construire sont de suite disponibles en Ethiopie où le prix de l'électricité est de 3 cents en Ethiopie contre 10 à 12 cents en Inde. Evidemment, l'Inde a, sous la main, des volumes impressionnants de coton, mais en Ethiopie, le coût de la main d'œuvre y est 50% moins cher, à environ $ 60 par mois contre $ 130 à $ 150...

24 JANVIER 2019 - 09:00 |
PAR COMMODAFRICA 
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.