La Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire
0%
26/10/2018

RETHINK

Rethink
L’industrie textile-habillement serait la 3ème industrie la plus polluante après l’industrie pétrolière et l’industrie du papier.

Elle est en effet grande consommatrice d’eau et de pesticides pour la culture du coton, d’énergie pour la laine ou la soie, de solvants et substances chimiques pour la viscose et les apprêts textiles, et de ressources non renouvelables pour les matières synthétiques issues de la pétrochimie comme le polyester, le polyamide ou l’élasthanne. Et cet impact croit au rythme effréné de la Fast Fashion : nous produisons désormais deux fois plus de vêtements qu’il y a 20 ans !

Cette production débridée a, comme conséquence directe, une augmentation importante des déchets textiles : chaque année, 13,1 millions de tonnes de textiles sont jetées dans le monde.

Au-delà de ce premier constat, la question de l’innocuité des matières revêt aussi une importance toute particulière pour les consommateurs, et ce d’autant plus dans le secteur de la lingerie, du balnéaire et de l’activewear où le corps est en contact direct avec le produit. Ces derniers s’interrogent ainsi de plus en plus sur la provenance des matières, sur les substances chimiques utilisées, mais aussi sur l’ensemble du processus de fabrication. En somme, ils exigent des produits sains et sûrs qui aient un impact environnemental de production limité, tout en étant facilement recyclable et/ou revalorisable.

Pour répondre à ces exigences, il est désormais indispensable de repenser en profondeur le mode de production des produits, et d’appliquer les principes de l’éco-conception dont l'objectif est d'optimiser au mieux les impacts sur l'environnement (consommation d'eau et d'énergie, réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles, quantité de déchets générés...) et sur la santé humaine (toxicité humaine) tout au long du cycle de vie du produit, tout en conservant les performances du produit lors de son utilisation et en évitant les transferts de pollution liés aux différentes alternatives envisagées.

Fort heureusement, de nombreux industriels mettent déjà leur ingéniosité au service de la protection de la planète et de l’Homme, en concevant des matières premières et des procédés de production répondant aux enjeux environnementaux et sociétaux de la filière. Et si ces solutions n’étaient pas aussi performantes que les solutions conventionnelles il y a encore quelques années, la nouvelle génération de fibres et de procédés plus respectueuse de l’environnement offre aujourd'hui de nombreuses fonctionnalités qui peuvent séduire les marques et répondre aux attentes des consommateurs.

C’est ainsi qu’Eurovet, en partenariat avec la Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire, a choisi cette année de mettre en avant ces innovations "durables" appliquées aux marchés de la lingerie, du balnéaire et de l’activewear et ce, tout au long de la chaîne de fabrication du produit.

Osez repenser votre produit ! Pour vous y aider, Réduire, Réutiliser et Recycler sont les trois principes au cœur du forum Innovation et de ce leaflet !

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.