La Fédération de la Maille et de la Lingerie
0%
Inscriptions

Mode masculine 2016

Après une courte embellie observée en 2015 (+0,5%), le marché de la mode masculine s'est replié de -1% en 2016. Selon le cabinet d’études Xerfi, ces difficultés sont liées à la baisse des prix de vente (-1% en 2016 et -1% 2015), à l’intensification de la concurrence (notamment sur Internet), mais aussi, à une une surenchère des promotions. Il est à noter que près d'un article sur deux de prêt-à-porter masculin est vendu en soldes ou en promotion.

Le marché conserve toutefois de bonnes perspectives de croissance, puisqu'on constate depuis quelques années un regain d'intérêt pour la mode de la part des hommes (surtout jeunes et urbains). Ainsi, les acteurs du marché déploient nombre de mesures et de stratégies pour attirer ce public à la fois économe, exigeant et historiquement allergique au shopping.


Le sous-vêtement masculin


Les hommes ont dépensé 567,9 millions d'euros pour leurs sous-vêtements en 2016. Ce sont donc près de 102 millions de pièces qui ont été vendues pour un prix moyen de 5,57€. La tendance est cependant à la baisse en 2016 sur ce marché très concurrentiel avec un recul de -1,6% en valeur et de -1,5% en volume. Le marché des sous-vêtements représente 17,5% du total de l'habillement masculin en volume et 6,7% en valeur.

En 2016, si les hommes privilégient toujours la sobriété dans leurs choix, une tendance vers des sous-vêtements moins classiques et plus colorés émerge. De la même manière, les chaussettes à motifs et aux couleurs vives sont désormais très bien accueillies.

Cette tendances est renforcée par l'arrivée de marketplaces dédiées aux hommes, qui leurs proposent des vestiaires complets. Ces services sont appréciés par certains acheteurs qui osent désormais acheter des produits plus colororés ou "originaux" sans risquer les fautes de goût.
Enfin, au-delà du style, les hommes sont de plus en plus attentifs à la qualité des matières proposées. Ils prévilégients les boxers et les caleçons, en coton et/ou en microfibres.


Le maillot de bain


Le marché du maillots de bain est un secteur porteur en 2016 avec des ventes qui s'élèvent à 81,6 millions d'euros (+4,9% vs 2015). Les achats en quantités ont également progressé de +7,2%, quand la fréquentation des magasins a baissé (-2,1%).

Parmi les articles les plus achetés on trouve les caleçons de bain en tissu ample, les boxers et les slips ou slips bandeau. Les slips de bain représentent près de la moitié des ventes car ce sont les seuls maillots autorisés en piscine. En termes de coloris, les couleurs vives et les imprimés ont la faveur des consommateurs. Le balnéaire est moins soumis au diktat de la sobriété que le reste de l'habillement masculin.







Les principaux critères d'achat d'habillement des consommateurs en 2016


  • La sécurité : la plupart des hommes achètent des produits qu'ils connaissent et misent sur des pièces simples, faciles à associer.
  • La fidélité aux marques : lorsque les hommes trouvent leur style et les produits qui leur conviennent dans une marque, il n'en change pas.
  • Les basiques : peu de produits de nouveaux créateurs ou de couleurs extravagantes, mais une sélection de basiques efficaces ; un homme peu acheter une pièce dans des coloris différents, ou racheter le même une fois celui-ci usé.
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.