La Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire
0%
Inscriptions

Mode balnéaire Femme 2017

@Empreinte
Grâce à une météo favorable durant l'été 2017, le marché du balnéaire femme a évolué de +2,7%, pour atteindre 239,4 millions d'euros (vs +8,5% en 2016). Les volumes d'achat se sont également bien maintenus avec progression de +2,1% en 2017 et plus de 10 millions de pièces vendues. Ainsi, le balnéaire représente 1,5% du marché de l'habillement féminin en valeur et 1% des volumes.

Avec un budget moyen de près de 22 euros, un tiers des Françaises renouvelle leurs maillots de bain chaque année. Si la fréquence d'achat a baissé en 2017 (-5,5%), les consommatrices ont été plus nombreuses à se rendre dans les magasins (+6,7%).

Les ventes de balnéaire sont réalisées principalement chez les spécialistes du sport et dans les chaînes qui absorbent quasiment les deux tiers du marché. Les grands magasins  et les indépendants multimarques (16,7% du marché) ont globalement progressé de +1,8 point par rapport à 2016 grâce à leur positionnement moyen et haut de gamme. Enfin, les ventes sur Internet ont, comme pour les autres secteurs de l'habillement, le vent en poupe avec une progression de +1,2 point par rapport à 2016.

A l'export, les ventes sont également au beau fixe puisque les exportations ont gagné +16,4% en 2017 pour atteindre 133,7 millions d'euros.

Les 5 premiers pays clients de la France ont vu leurs importations en provenance de l’Hexagone augmenter en 2017 : l’Espagne (+12,2%), l’Italie (+18,9%), l’Allemagne (+15,3%), la Belgique (+3,9%) et les Pays-Bas (+31,5%). Ces 5 pays absorbent près de 70% des exportations françaises d'articles balnéaire.

En Europe Centrale, la Hongrie (+24,7%) et la Pologne (+14,6%) ont enregistré de belles progressions.

A noter que les exportations des 25 premiers pays clients de la France pour le balnéaire femme ont crû, à l'exception de la Suède (-20,1%). Les plus belles performances ont été enregistrées sur le marché israélien (+371,8%), croate (+202,6%), marocain (+152,2%) et roumain (+121,1%).

A l'instar de la corseterie, les exportations de balnéaire femme à destination de la Russie ont augmenté de +42,5%. Toutefois, selon Eurostat, la Russie n’aurait importé que pour 1,8 million d’euros d'articles balnéaire, soit 2,5 fois moins que la Pologne. L'écart pourrait s'expliquer par le fait que la majorité des transporteurs russes transitent par la Lituanie pour leurs démarches douanières ; La Lituanie prendrait donc, à son compte, les importations russes.






Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.