La Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire
0%

Lutte contre les microplastiques

@Microplastiques

En 2019, le SAPEA Report dressait un constat alarmant : aujourd’hui les microplastiques sont présents dans presque tout l’environnement : les océans, les eaux douces, le sol, l’air…

Même s’il est difficile, voire impossible, de connaître précisément la quantité de microplastiques du fait de leur distribution variable et difficile à modéliser, des études sont régulièrement menées notamment dans les océans. En mai 2020, de nouvelles recherches estimaient que le nombre de microplastiques dans les océans pourraient être compris entre 5 et 125 trillions. Ces chiffres semblent cohérents avec ceux énoncés un mois plus tôt, par un autre groupe de recherche qui révélait avoir enregistré le plus haut niveau de microplastiques jamais mesuré : jusqu’à 1,9 million de particules par mètre carré au fond de la mer Méditerranée. Cela ferait d’elle la mer la plus polluée au monde par les microplastiques.

Ces particules solides de polymères synthétiques pourraient paraître inoffensives du fait de leur petite taille (entre 1µm et 5mm), mais il s’avère que l’écosystème peine à les absorber et à les éliminer. En effet, la biodégradation qui est le processus de destruction de la chaine polymère et de sa conversion en petites molécules (dioxyde de carbone, eau…), nécessite un ensemble de conditions (micro-organismes appropriés, température, pH et salinité adéquats) qui ne sont généralement pas rassemblées dans l’environnement naturel. Ainsi, les microplastiques ont tendance à persister et à s’accumuler dans l’environnement, se dégradant seulement en microplastiques plus petits ou en nanoplastiques (taille
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien.